Isoler ou « réinsérer » ? Le dilemme de la prison face aux personnes impliquées dans des affaires de terrorisme

« Alors qu’environ 450 détenus condamnés pour une infraction à caractère terroriste ou radicalisés doivent être libérés d’ici à la fin 2019, la politique d’isolement pratiquée à leur égard inquiète. Des avocats et des magistrats ont peur que ces conditions drastiques compromettent leur réinsertion. »

Source

France Info, « Isoler ou "réinsérer" ? Le dilemme de la prison face aux personnes impliquées dans des affaires de terrorisme », Catherine Fournier, 2018.

Partager cet article

Suivez-nous !

Un dispositif porté par

En partenariat avec

Agence Régionale de Santé - Grand Est
Préfecture de la région Grand Est

MODIFIER LA PUBLICATION​

Supprimer

*Attention, la suppression est irréversible.