La prévention des radicalisations, rôle d’une Maison des adolescents

 

Résumé : Les Maisons des adolescents ont un rôle essentiel dans la prévention des radicalisations. Celle de Strasbourg (67) déploie des axes de travail en prévention secondaire avec une évaluation du danger éventuel dans lequel se trouve l’adolescent, une orientation si nécessaire, et un accompagnement à la fois symptomatique et ciblant les vulnérabilités individuelles et familiales. Devant ce nouveau symptôme adolescent, l’accompagnement, pensé dans la durée et idéalement en partenariat, doit s’adapter.

Source

Guillaume Corduan, La prévention des radicalisations, rôle d’une Maison des adolescents, Volume 5228, Issue 819, 10/2017, Pages 1-62, ISSN 0038-0814.

Partager cet article

Suivez-nous !

Un dispositif porté par

En partenariat avec

Agence Régionale de Santé - Grand Est
Préfecture de la région Grand Est

MODIFIER LA PUBLICATION​

Supprimer

*Attention, la suppression est irréversible.