Nouvelles radicalités dans l’éducation, un état des lieux

Lors de ce premier webinaire, nous avons souhaité laisser la parole au chercheur en sciences de l’Éducation Séraphin Alava. Son expertise autour des questions de radicalités dans l’Éducation lui permet de poser un regard original sur notre sujet.

Trajectoires de radicalisation dans une perspective socio-politique

Pour ce webinaire, nous proposons de revenir sur les trajectoires de radicalisation dans une perspective socio-politique. Pour cela, nous recevrons Fabien Carrié, maître de conférence à l’Université Paris-Est Créteil et co-auteur de La fabrique de la radicalité : une sociologie des jeunes djihadistes français (Paris, Editions Seuil, 2018), qui reviendra sur les principaux axes de l’enquête menée à la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). Nous poursuivrons ensuite sur quelques éléments de réflexions portant sur les dimensions de genre dans les trajectoires de radicalisation, réflexions issues d’un travail de thèse en cours en partenariat avec la Maison des Adolescents de Strasbourg et plus spécifiquement son dispositif réseauVIRAGE.

Terrorisme, radicalisations et complotismes : qu’est-ce qui change pour les professionnels du médico-social, de la santé et de la justice ?

La justice et la santé, notamment la santé mentale, travaillent ensemble depuis bien longtemps dans différents domaines. Les magistrats fondent par exemple certaines de leurs décisions sur des expertises médicales, ils et elles peuvent prononcer des obligations ou des injonctions de soins, et peuvent confirmer des hospitalisations sous la contrainte. De leurs côtés, les médecins contribuent à la mise en œuvre de ces expertises et soins « obligés » par voies de justice, et parfois les demandent, avec le soutien des travailleurs sociaux. Ces collaborations sont bien connues au sein des services dits « fermés » des hôpitaux, de nombreux établissements d’hébergement, des centres pénitentiaires, des services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse ou du Service Pénitentiaire d’insertion et de Probation. Elles concernent à la fois des mineurs et des majeurs, des auteurs de crimes et délits, ou des victimes, parfois les deux, dans des domaines aussi variés que les violences conjugales ou intrafamiliales, les consommations et trafics de stupéfiants, les agressions sexuelles, et bien sûr, les radicalisations violentes et le terrorisme. Nous tenterons à l’occasion de cette journée de sensibilisation, organisée à la demande de l’Agence Régionale de Santé du Grand Est, de comprendre en quoi la menace terroriste a fait évoluer les enjeux et pratiques des acteurs du médico-social, de la santé et de la justice, quelles sont les fonctions des uns et des autres, et quelles perspectives dessiner pour le futur.

Corps et radicalités : Fétiches et marquages corporels dans les mouvements radicaux

Lors de ce colloque nous chercherons à décrire et à comprendre les différents aspects du marquage corporel dans les mouvements radicaux à travers un croisement des regards sociologique, historique, visuel et psychologique. Nous accorderons une importance toute particulière à considérer ces marquages dans un spectre afin d’appréhender l’ensemble des formes de radicalités auxquels peuvent se confronter les professionnels des secteurs social, médico-social et sanitaire.

L’extrême droite : Quête de l’identité et diversité des tendances

Réseau VIRAGE - Une équipe à votre service

Nous proposons de revenir dans cette conférence sur 4 points :

la prépondérance actuelle du discours dit identitaire (son contenu, son historique, son importance doctrinale) ;
la diversité des tendances au sein de l’extrême droite ;
sur leurs stratégies de guerre culturelle, en insistant sur le rôle d’Internet dans la diffusion et la banalisation de leurs idées ;
enfin sur le rapport à la violence.

Suivez-nous !

Un dispositif porté par

En partenariat avec

Agence Régionale de Santé - Grand Est
Préfecture de la région Grand Est